La vie créatrice, c’est aimer quelque chose à un tel point –une personne, un mot, une image, une idée, sa terre ou l’humanité entière- que, de ce flot généreux, on ne peut rien faire d’autre que créer. La volonté ne joue aucun rôle, on doit le faire, un point c’est tout.
La rivière de la Femme Sauvage nous fertilise et fait de nous des créatures qui lui ressemblent : des donneuses de vie. Tandis que nous créons, cet être sauvage et mystérieux nous crée en retour, nous remplissant d’amour. Nous avons tant de vie en nous que nous pouvons en donner : nous éclatons de sève, fleurissons, nous divisons, nous multiplions … Il est clair que la créativité émane de quelque chose qui monte, déferle, se soulève, se déverse en nous.. Clarissa Pinkola Estès, Femme qui courent avec les loups

L’usage de la créativité est thérapeutique, mais ça ne veut pas dire que nous avons besoin d’être soigné. Nous avons seulement besoin de nous exprimer. (…) Notre monde intérieur est une palette complexe, puissante, ludique et exquise de couleurs, de lumières et d’ombres, une cathédrale de conscience aussi glorieuse que le monde de la nature l’est lui-même. C’est cette richesse intérieure que l’artiste exprime.
Quand nous nous adonnons à notre créativité, nous guérissons. En exprimant notre nature intrinsèque qui est belle, particulière, précise et originale, il s’effectue en nous une transformation curative qui touche davantage notre relation au monde que nous-mêmes. Ni dangereuse, ni égoïste, la créativité est une cure. Essentielle, elle affirme la vie. Julia Cameron, L’art pratique de la créativité

La méthode Vittoz, par son attention aux 5 sens, par le fait d’être dans la réceptivité et non « dans la tête » permet d’aborder la création autrement.
Créer, c’est alors :
Oser se lancer comme on se lancerait dans un jeu, découvrir le plaisir de la matière, des matériaux variés, le plaisir des gestes
Aborder la création par le processus et non par l’objectif du résultat final
Renouer avec son espace intérieur
Etre connecté à ce qui se passe en soi, à ses émotions, sa spontanéité, ses doutes, ses peurs…

Créer, c’est aussi donner à voir.
La personne se donne à voir les images qu’elle porte en elle, ce qui permet des prises de conscience, le surgissement d’émotions, un accès à un travail thérapeutique… Mais aussi la personne se donne à voir les images de ce qu’elle sent bon pour elle.
Le seul fait de représenter concrètement sur le papier une image qui surgit de soi permet à cette représentation de faire son chemin intérieur. La personne peut ensuite s’appuyer sur ces représentations. L’image œuvre, ouvre des portes.
L'utilisation de l'art en thérapie, comme du psychodrame, offre une occasion à l'imaginaire de s'exprimer, donc de prendre conscience de son propre contenu. Elles permettent aussi de le transformer, en expérimentant symboliquement une solution différente. L'art, comme le psychodrame, fait appel à une autre dimension que le mental, en appelle au corps et aux émotions.

Stage créativité

Stage créativité