Elle avait employé plusieurs fois ce mot « tentative ». Un mot qu’il aimait. C’était celui qu’il employait pour baptiser le fait de vivre : une tentative. Un mot humble, qui donne le droit de se tromper, d’errer, de recommencer.
Jeanne Benameur, Profanes




Ateliers journal creatif sur Niort